Le clip saoudien mettant en vedette des skateuses qui changent les perceptions

Deux millions.

C'est le nombre de vues que le clip 'Hwages' a vu sur YouTube au cours de sa première semaine après sa première le mois dernier.



Dans les semaines qui ont suivi, il a suscité un large débat et suscité une certaine controverse à travers le monde, étant donné son approche audacieuse du concept de stéréotypes féminins dans ce pays du Moyen-Orient largement conservateur.



Créée par le réalisateur Majed al-Esa de la société de production saoudienne 8ies Studios, la vidéo montre un groupe de femmes portant des niqabs noirs traditionnels - un voile qui couvre le visage mais laisse les yeux découverts - sur des chaussures colorées et des robes imprimées.

Les femmes saoudiennes dansent Youtube : Majedalesa

Tout au long du clip, on voit le groupe faire du vélo et des scooters, faire du roller dans la rue, jouer au basket-ball, au bowling, danser et conduire des autos tamponneuses.



Alors que la vidéo peut sembler la norme pour certains, pour d'autres, elle délivre un message politique et culturel austère sur la perception et la liberté des femmes, notamment dans un pays qui leur demande de porter des vêtements « modestes », de limiter leur interaction avec les hommes, d'interdire d'ouvrir un compte bancaire sans tuteur masculin ou de conduire leur propre voiture et leur fait souvent honte de participer à des sports.

L'une des scènes les plus engagées politiquement de la vidéo montre trois femmes monter à l'arrière d'un SUV tandis qu'un jeune homme est assis sur le siège du conducteur. En Arabie saoudite, il est largement interdit aux femmes de conduire ou d'obtenir un permis de conduire. C'est une question qui a été vivement débattue ces dernières années, de nombreuses femmes bafouant activement l'interdiction de conduire.

Bien que la chanson soit sans aucun doute accrocheuse, ses paroles livrent une déclaration claire sur le patriarcat et les membres féminins de la société saoudienne.



femmes saoudiennes Youtube : Majedalesa

Le titre de la chanson « Hwages » – basé sur une vieille chanson folklorique bédouine – se traduit approximativement par « inquiétudes » en anglais. Dans une scène, on voit les femmes taper dans leurs mains et chanter une expression arabe qui se traduit par 'si seulement Dieu pouvait nous débarrasser des hommes !'.

Cependant, les paroles des femmes deviennent encore plus provocantes au fur et à mesure que la vidéo avance, avec des paroles telles que 'les hommes nous rendent malades mentaux' et 'ils nous rendent fous' entendues à plusieurs reprises dans le clip.

À divers moments de la vidéo, les femmes soulignent également l'hypocrisie des hommes saoudiens qui désapprouvent leur comportement avec les hommes qui secouent la tête devant les mouvements de danse expressifs.



Le groupe de femmes parodie également la salle de presse de la Maison Blanche, avec une découpe en carton du visage de Donald Trump apparaissant derrière le lutrin qui porte une pancarte indiquant «maison des hommes» sur le devant. Dans le public, des pancartes misogynes avec des images de visages de femmes barrées s'agitent devant les politiciens.

femmes saoudiennes Youtube : Majedalesa

À la suite de la célébration de l'autonomisation et des droits des femmes par la vidéo, les téléspectateurs ont loué sa bravoure pour briser les stéréotypes, y compris l'ex-femme de l'éminent prince saoudien, Al-Waleed bin Talal, qui a partagé le clip sur son compte Twitter.

De plus, l'un des plus anciens journaux d'Arabie saoudite, Al-Bilad , a félicité les créateurs de la vidéo et a déclaré que cela témoignait d'une 'nouvelle génération de femmes [qui] est différente du passé'.

L'art et le féminisme à leur meilleur.

Regardez la vidéo ci-dessous :

Ce contenu est créé et maintenu par un tiers, et importé sur cette page pour aider les utilisateurs à fournir leurs adresses e-mail. Vous pourrez peut-être trouver plus d'informations à ce sujet et d'autres contenus similaires sur piano.io